Pour toute urgence, appelez-nous au 02 33 93 49 35

# Nos dents, organes 100 % connectés


Durant la croissance, la maîtrise du développement de la sphère bucco-dentaire (l'orthodontie) garantit notre aisance à respirer (la ventilation), mastiquer (la mastication), et parler (la phonation), trois fonctions essentielles qui sollicitent et façonnent notre étage inférieur de la face (nez, menton, cavité buccale, etc.). Un développement harmonieux nécessite une croissance conditionnée par l’absence de troubles de ces fonctions. Diagnostiquer et agir tôt évitent bon nombre de maux : des répercussions sur notre organisme qui dépassent souvent le cadre bucco-dentaire. Attention, ça pousse !

# Le corps est un tout. Soigner son équilibre, c’est l’aborder sous tous les angles

L’image renvoyée est facteur de bien-être et de confiance en soi. Ce qui peut s’apparenter au confort du patient s’avère souvent capital dans son rapport aux autres et pour l’assurance avec laquelle il conduit ses projets. L’esthétique n’est pas futile, elle ne doit juste pas devenir une obsession au point de justifier toute intervention. Un désordre occlusal a souvent pour origine un problème fonctionnel dont la prise en compte est prioritaire sur le bilan esthétique du traitement. Mais souvent, ce désordre se voit, comme se voit la partie émergée d’un iceberg. Les préoccupations d’ordre esthétique motivent la consultation et c’est heureux ! Il n’y a pas dépistage plus efficace : votre praticien va pouvoir investiguer sous la surface et corriger ou prévenir les dysfonctionnements qui demain seront source de problèmes. Souriez, vous êtes guéri !

# Travailler son sourire, c’est pas la mort

Nos éventuelles difficultés à exercer certaines fonctions (respirer, mastiquer, parler...) altèrent le bon positionnement de la langue, des dents et des mâchoires, et perturbent l’équilibre neuro-musculaire de la partie haute du corps (tête, cervicales, épaules...). Nous nous adaptons et nous compensons jusqu’à modifier nos habitudes et notre posture. Il existe une relation étroite entre la sphère bucco-dentaire et la posture : travailler au bon équilibre général nécessite la prise en compte de ces interactions. Tenez-vous bien : vos dents nous disent tout !

sourire_blanc

# Apnée du sommeil, fini les nuits difficiles

Les apnées du sommeil sont des arrêts involontaires de la respiration qui perturbent la qualité du sommeil, avec pour conséquences : fatigue, maux de tête au réveil et troubles du comportement. Il est difficile d’avoir conscience de l’origine de ces souffrances, peu de patients font le lien entre leurs troubles, ces apnées et leurs causes. Les apnées obstructives peuvent êtres traitées en agissant sur la ventilation ou le positionnement de la mandibule et de la langue pendant le sommeil. L’observation et l’investigation permettent de diagnostiquer ces troubles et de traiter ou d’orienter les patients vers d’autres spécialistes. Dormez tranquille, vos spécialistes veillent !

# Pourquoi la bouche d’un enfant est différente ?

Alors qu’un adulte a normalement 32 dents, un enfant de moins de six ans n’a que 20 dents de lait !

Des DENTS de lait aux dents definitives :


dans la bouche d’un enfant de moins de six ans, il y a 4 incisives, 2 canines et 4 molaires par mâchoire.

Les 4 incisives, qui servent à couper les aliments, sont souvent les premières à apparaitre vers l’âge de 6 mois. Elles seront remplacées vers 6 ans par les définitives.
Les 2 canines encadrent les incisives, elles sont pointues pour déchirer les aliments. Elles tombent entre 9 et 12 ans pour faire place aux canines définitives.
Les 4 molaires de lait, qui servent à broyer les aliments, seront remplacées entre l’âge de 9 et 12 ans par les prémolaires définitives.

Les molaires définitives poussent à l’arrière des dents de lait dès l’âge de 6 ans pour les premières, et 12 ans pour les suivantes. 

Les dents de sagesse, ou « troisièmes molaires », peuvent apparaitre à partir de la fin de croissance de l’enfant, ou à l’âge adulte.

Attention : les dents définitives ce sont des dents d’adulte ! Il est normal qu’elle semblent parfois grandes pour nos petits…

graphique-bouche-enfant5

element_paranthese2


SOIGNER LES DENTS DE LAIT, C’EST PRIMORDIAL !

Parce qu’elles préparent la place dont auront besoin les dents définitives, et que leurs caries peuvent se transmettre à ces dernières, il est important de conserver les dents de lait en bonne santé.